Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 11:00

 

Sur décision de justice, trois primates (deux Magots et un Talapoin) ont été confiés à l’Association Tonga Terre d’Accueil en date du 31 mai 2012. 

À cette date Mr YOUNES écrivait sur son site "M.F.P. France ": « En plaçant Mooky, Sabrina et Loli dans une structure d’accueil conventionnelle, qui par ailleurs est exemplaire en la matière….. ». Ce petit passage faisant référence à notre Association, nous restons confondus devant l’agressivité de ses propos actuels, je sais bien qu’entre temps nous avons dû essuyer quelques jours de canicule…

 

Le 11 septembre dernier, sur décision de cette même justice, les deux Magots furent rendus à Mr YOUNES. La petite femelle Talapoin restant confiée à T.T.A.

Cette dernière décision a déclenché chez ce Monsieur un déferlement d’injures, de menaces et de propos diffamatoires. Le nécessaire a été fait auprès des services de Police, du Ministère de l’Environnement, de l’O.N.C.F.S. et de la Fondation Brigitte Bardot, ainsi qu’il a déjà été précisé dans notre article précédent.

En ce qui concerne la petite Loli, nous avons avisé le coordinateur de l’E.E.P. (Plan Européen d'Elevage) de la présence de ce petit être chez nous, afin qu’il envisage son intégration dans un groupe européen. Nous n’avons aucun pouvoir de décision dans cette affaire, elle est du ressort de l’E.E.P.

 

Par contre, nous sommes inquiets pour le devenir des deux magots repris par la M.F.P., en effet, dans les attentes du document de restitution, il est stipulé que la structure de la M.F.P. ne peut recevoir d’autres primates, que ces deux singes doivent être stérilisés, castrés afin d’éviter des comportements agressifs. La castration n’est rien moins qu’une mutilation à vie ! Faudra-t’il décider de leur arracher les canines s’ils mordent ?

Mr YOUNES doit accomplir deux mois de formation dans une structure agrée (il m’avait d’ailleurs demandé de le recevoir).

Le devenir de ces deux Magots dans de telles conditions me paraît pour le moins risqué. Si la compétence et les installations ne correspondent pas à l’attente que sont en droit d’espérer ces primates, nous ne pouvons que lui conseiller de les laisser partir vivre ailleurs que dans sa « mission » et de se rabattre, par amour des animaux, sur des espèces plus conventionnelles (ex. : coccinelles ou gastéropodes…).

 

Nous attendons sereinement la suite de ce très mauvais feuilleton !...

Amicalement.

                                                                                                                                                  Signature Pierre

                                                                                                                                               Pierre  THIVILLON

                                                                                                                                    

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tonga - dans Affaire MFP
commenter cet article

commentaires

Mary José ROLL 17/10/2012 14:20

Madame et Monsieur Thivillon

Ce petit mot pour vous apporter notre soutien et vous dire que vous avez raison de porter plainte contre "cet individu".T.T.A mène un combat tout à fait honorable contre la misère animale et
d'autres que nous ne s'y trompent pas en vous faisant confiance depuis plusieurs années comme tous les organismes de défense animale. Nous savons que vous et votre équipe mettez tout votre coeur
pour améliorer le sort de tous vos "rescapés" et vous afirmons que vous pouvez compter sur notre soutien.
Bien Amicalement. Mme Roll

Une passionée 15/10/2012 20:18

Bonsoir, j'ai 19 ans et je connais Pierre et son équipe depuis plus de 5 ans. Ayant fait le tour de beaucoup de parcs zoologiques depuis mon enfance, en raison de la passion de mes parents pour les
Gorilles, je n'ai jamais vu d'Homme aussi dévoué à la cause animal que Pierre. Vos mérites ne sont plus à prouver Mr THIVILLON ! En revanche je suis effarée de voir cet individu, sorti de nulle
part, possédant si peu d'arguments et arguant pourtant à tour de bras qu'il est le seul détenteur de "la vérité", pour faire parler de son "action", se sentant obligé de cracher sur son prochain
pour se défendre et faire parler de lui en racontant à qui veut bien l'entendre les pires âneries et calomnies. Je n'y vois qu'un homme qui se prend pour Dieu puisqu'il se pose en accusateur, en
défenseur, en juge et bourreau... Arrêter de vous croire au dessus de tout, redescendez sur Terre Mr YOUNES et avant de critiquer ce qu'il y a dans l'assiette du voisin regardez donc un peu dans la
vôtre...
Mes amitiés à Pierre, à son épouse, à l'équipe, ainsi qu'aux adhérent(e)s et aux sympathisant(e)s de Tonga (bien sûr)...

Christine C. 15/10/2012 18:57

Courage Mr Thivillon et l'Equipe :La jalousie,la bêtise et la méchanceté sont malheureusement légions sur cette planète que vous rendez bien plus belle par ce que vous accomplissez avec T.T.A
Votre dévouement est connu du grand public et personne ne peut en douter et même si il est, de nos jours, très facile de tenter de salir via facebook ou internet personne n'est dupe et vous avez le
soutien de tous face à ce fou furieux illuminé qui fait pitié.

faure 15/10/2012 15:44

CONSIDERANT QUE LES ATTAQUES DONT VOUS ETES L OBJET SONT INJUSTES ET MENSONGERES JE VOUS APPORTE MON SOUTIEN ET S IL FAUT ALLER AU DELA MERCI DE ME LE FAIRE SAVOIR
COURAGE ET DETERMNATION
CORDIALEMENT
MR PASCAL FAURE

Gérard 15/10/2012 14:37

On connaît le dévouement et l'investissement de l'ensemble du personnel du zoo de St Martin tant envers les animaux du zoo qu'envers ceux qui sont confiés par les autorités à l'association Tonga,
qui retrouvent ici un peu d'"humanité". Il faut faire taire toutes ces accusations mensongères et grossières, formulées par un malade en mal de reconnaissance? qui aurait intérêt à mieux s'occuper
de ses 2 seuls pensionnaires innocents pour lesquels on se fait bien du souci! Ce monsieur n'a sans doute rien à faire pour perdre ainsi son temps en diffamations! Qu'on le méprise!