Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 10:57

 

Le 17 janvier une petite femelle Magot nommée Soraya, âgée d’environ deux ans, pesant 2,5 kg est arrivée sur le site de Tonga, en provenance du département du Loir et Cher (41). Son bilan de santé est quelque peu alarmiste, sa cage thoracique présente une déformation, son cœur est trop gros, et elle souffre d’une péricardite, tous ces points noirs de son bilan de santé semblent être congénitaux. Malgré tout, ce dernier s’est heureusement très bien déroulé et elle s’est très bien réveillée de son anesthésie et ce, sans effets secondaires.

  

 Photos 9226

Soraya pensive dans son enclos de quarantaine, quatre jours après son bilan de santé, elle y est au contact visuel de ses congénères, dans l’attente de les rejoindre.

 

 

Photos-9242.JPG Soraya quelque peu perturbée par la présence de cet étranger si proche de son espace vital, cela n’aura duré que quelques minutes.

 

 

Fin janvier, dans la région d’Aix-en-Provence, dans le département des Bouches-du-Rhône (13), en présence de l’O.N.C.F.S., de la D.D.P.P. et de la Gendarmerie Nationale, il a été procédé à la saisie de 121 petits singes, Tamarins et Ouistitis, chez un particulier peu scrupuleux qui en détenait 183, dans des conditions de vies totalement inappropriées et insalubres pour ce genre d’animaux si fragiles. Le sort des 62 restants est sur le point de se jouer, nous ne manquerons pas de vous en tenir informé.

L’association hollandaise A.A.P., ainsi que d’autres organismes présents, des parcs zoologiques français et notre association ont pris en charge ces 121 petits êtres en détresse. Pour ce qui nous concerne, avec le soutien de la Fondation Brigitte Bardot, nous avons pris en charge 22 de ces petits singes, 18 Ouistitis à pinceaux blancs, 02 Ouistitis pygmées et 02 Ouistitis de Geoffroy. Ils ont été placés dans des structures du parc, car il était impossible de les placer sur le site de T.T.A., par manque de structures adaptées à ce genre de petits singes et de places disponibles. Les femelles ont été placées dans une volière de la Grande Serre aux Gorilles et les mâles dans une volière de la petite serre tropicale, le but n’étant pas de les faire se reproduire.

 

 

Photos 7459

Voici la volière des femelles Ouistitis à pinceaux blancs, cette dernière se trouve dans la Grande serre aux Gorilles du parc et représente un volume d'environ une centaines de mètres cubes.

 

          Photos 6975a

Un des deux Ouistitis pygmées qui ont été saisis dans les Bouches du Rhône. Loin d’être une sinécure à photographier, tant ils sont rapides et difficiles à trouver dans la serre, du fait de leur taille minuscule.

 

   Photos-7859.JPG

Une seconde photo d’un des deux Ouistitis pygmées, qui joue à cache-cache avec l’objectif, difficile de dire si c’est le même que celui de la photo précédente. Il est amusant de savoir que le plus petit primate du monde se trouve dans une serre face à celle du plus grand : le Gorille.

      

 Photos 7567

Ouistiti femelle à pinceaux blancs à l’heure du « casse-croûte », dans les hauteurs de la serre.

  

Photos 7483     

La curiosité de ces petits primates est amusante. 

 

 

Photos-9170.JPG

Dans la végétation, ci-dessus et au sol, ci-dessous.

Photos 7885

 

 

  Photos-8894.JPG

Voici la serre des mâles Ouistitis à pinceaux blancs, cette dernière se trouve dans la petite serre tropicale du parc et présente un volume d’environ une soixantaine de mètres cubes.

 

 

Photos-8904.JPG

Deux des mâles se rassurant, l’un l’autre, dans un des coins de la serre, faisant face à un étranger au gros œil tournant autour de cette dernière.

 

 

Il n’a malheureusement pas été possible de photographier nos deux Ouistitis de Geoffroy, ces derniers étaient encore beaucoup trop agités pour supporter la présence de tout étranger à proximité de leur espace vital et, dans un cas comme celui-ci, un appareil photo n’est pas la meilleure méthode pour acclimater des primates à un  nouvel environnement. Ils ont été placés dans une seconde serre tropicale de la Grande Serre aux Gorilles présentant le même volume que la première avec, pour compagnons, des Tamarins lions à têtes dorées et des Sakis à faces blanches. Quelques photos d’eux seront publiées sur le blog dès que ce sera possible.

 

 

 

Le 05 février dernier nous avons reçu, en provenance du département du Var (83), une femelle Macaque crabier renommée Pépette, âgée d’environ 12 ans, pesant 5,350 kg, détenue dans des conditions acceptables par un particulier qui n’était plus en mesure de la garder. Son état de santé général est bon, elle présente juste un léger surpoids, signe qu’elle était bien soignée par ses maîtres. Elle a été placée en quarantaine, à la vue d’un petit groupe de ses congénères, aux fins d’habituation et d’intégration à ce dernier.

 

Photos 8381

Pépette, le lendemain de son arrivée, elle paraissait assez déstabilisée et a eu beaucoup de mal à quitter l’angle du couloir qui mène de part et d’autre des deux parties de son enclos de quarantaine, peut-être aussi en partie en raison de la présence de l’appareil photo auquel elle ne semble pas être accoutumée, la séance photos n’aura duré que quelques minutes.

 

 

Photos 8374

Pépette, toujours dans la même posture, elle se trouve au contact visuel du petit groupe de Macaques crabiers qui n’est pas visible sur la photo, mais qui se trouve sur la droite.

 

 

Photos 8375

Une partie du petit groupe de macaques crabiers qui se trouve dans la continuité de droite de l’enclos de quarantaine de Pépette.

 

 

Et, pour le « Fun » :

 

Pierre, au nom de l’Espace Zoologique, a été invité sur le plateau extérieur de l’émission « Midi en France », enregistrée le lundi 04 février dans la ville de Vienne, dans le département de l’Isère (38) et qui a été diffusée trois jours plus tard, le jeudi 07 février à 10H50 sur la chaîne de télévision française nationale : « France 3 », que quelques-uns d’entre vous ont peut-être eu la chance de suivre.

   

Photos-7697.JPG

Pierre, au centre ; la vétérinaire Hélène Boucher (à la gauche de Pierre), émue par sa vie atypique et qui a été à l’origine de son invitation sur le plateau, suivie de Alain Fauritte, journaliste sur la chaîne de télévision « France 3 - Rhône-Alpes ». Tout à gauche de la photo, Nathalie Simon, animatrice de télévision et de radio, championne de France de planche à voile en 1986 et Jean-Sébastien Petitdemange, animateur de radio et de télévision.

Le tout, sous la direction du présentateur télé de renom : Laurent Boyer, photo ci-dessous, suivant attentivement le film diffusé sur un grand écran face à lui ; film qui a été enregistré par l’équipe de tournage de la chaîne sur le site du parc, quelques jours avant cette émission, pour servir de support audiovisuel au sujet traité par l’émission. Un grand moment d’émotions pour toutes les personnes présentes.

Photos 7682

 

    

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tonga - dans Les Animaux
commenter cet article

commentaires

Christine 17/02/2013 14:38

Le sort de la petite Soraya est très émouvant et j'espère qu'elle va pouvoir profiter de belles années encore. Les photos et l'article sont encore superbes ! Quant à l'émission Mr Thivillon a
captivé tout le monde et sa sincérité et son émotion rendent le monde meilleur !